Parcours professionnel recueilli auprès d'Alex17, ADS (Adjoint de Sécurité) de la Police Nationale en Police Secours, Ex-Cadet de la République 13eme promo et futur EGPX (Elève Gardien de la Paix):

" Pourquoi et comment je suis devenu policier?

Je n'ai pas de famille dans la police ou la gendarmerie mais depuis tout petit je suis attiré par ce métier.
C'est très jeune (sûrement vers l'âge 6/7 ans) que j'ai été attiré par le métier de Gendarme / Policier. Car oui à l'époque je ne savais pas si je voulais être policier ou gendarme.
Habitant en zone rurale j'avais plus l'habitude de voir ces derniers, et mon rêve a très vite été de devenir gendarme.

J'admirais les Flics car ils font respecter la loi. Ils protègent les citoyens des "mauvaises personnes", ils garantissent les libertés de chacun(e)s en maintenant l'ordre et la paix publique. Et puis j'adorais l'uniforme, pour moi cela aurait été un honneur, un "prestige" de porter cet uniforme.
Quand je les voyais passer dans mon quartier, je les admirais mais je n'osais pas les saluer et je les observais du coin de l'œil. J'étais très timide à l'époque.
Le temps a passé mais je n'ai jamais cessé de vouloir devenir flic.

J'ai donc effectué mon cursus scolaire, Brevet, puis BAC Pro avec une mention bien.
Une bonne partie de ma famille travaillait (ou avait travaillé) dans la SNCF et après mon BAC j'étais perdu... D'un côté je voulais être gendarme / policier car c'était mon rêve... Mais d'un autre côté je ne m'en sentais pas capable...
Il faut dire qu'à cette époque j'avais pris pas mal de poids (77kg pour 1m70) et je n'étais pas sportif du tout.
Donc je ne me sentais pas de passer le concours de gendarmes ni celui de policier.

Suite aux recommandations de ma famille, je suis finalement parti dans une une formation d'aiguilleur du rail à la SNCF. Mais comme je l'avais dit et comme je m'y attendais : cette formation et ce boulot n'était pas fait pour moi.

Étant de nature timide et réservé, j'ai choisi un BAC PRO Accueil pour vaincre ma timidité, et cela a plutôt bien marché.
J'avais effectué 2 stages comme agent d'accueil à la SNCF et cela m'avait bien plu car j'aimais la "relation client" et le fait d'avoir un uniforme.
Mais en tant qu'aiguilleur du rail il n'y avait ni uniforme ni relation client... Et puis le métier en lui même ne me plaisait pas. J'ai fini ma formation d'un an, mais je n'ai pas eu tout les examens de fin de formation. Et cela m'arrangerait.

Un collègue de cette formation pro avait été Gendarme Adjoint Volontaire (GAV) et m'a pas mal parlé de son ancien métier et de son expérience. Ça m'intéressait énormément et ça m'a relancé dans l'idée de devenir gendarme ! Je lui ai fais part de mon intérêt, et à l'époque il m'a parlé de la formation et du métier d'Adjoint De Sécurité dans la Police Nationale .
Il m'a conseillé de devenir ADS plutôt que GAV car selon lui la mentalité était meilleure dans la Police . Et puis le fait de vivre en caserne ne me plaisait pas.
Je vous rassure, aujourd'hui je suis bien conscient que chaque endroit et que chaque expérience est différente et est propre à chacun!

Du coup je me suis renseigné sur la formation d'ADS et c'est ainsi que j'ai découvert la formation de Cadet De La République !
Cette formation m'intéressait car il y avait une partie formation pour être ADS puis une partie préparation au concours de Gardien de la paix.
1 an de formation c'est long, c'est ce que je me suis dis. Mais je me suis aussi dit que ça me donnait le temps. Ça me donnait le temps de bien me préparer et de me remettre à niveau pour être un "bon policier".
Ce que j'entends par "bon policier" c'est avoir un bon niveau physique (donc être sportif) et avoir les compétences nécessaires pour faire au mieux mon futur métier d'ADS.
J'ai donc passé la sélection de Cadet de la République. Et je l'ai obtenue.

J'ai donc intégré une école nationale de police (ENP) pendant 1 an pour devenir ADS et avoir cette partie "préparation au concours de gardien de la paix", ce qui m'intéressait fortement !
Le fait de devenir cadet m'avait remotivé et je comptait bien me donner les moyens de réussir à :
1 - Être un bon Policier / ADS.
2 - Réussir mon concours de GPX

J'ai donc intégré une ENP en septembre 2017 et j'ai commencé cette formation de 1 an.
Je vais essayer de faire vite sur ma formation :

Je me suis vraiment mis au sport (course à pied et musculation) avec en moyenne 1h par jour et 7 à 10h par semaine. Et c'était loin d'être facile, j'en ai bavé. Mais je vivais mon rêve donc il fallait tout donner.
Tout donner pour porter cet uniforme avec fierté et servir au mieux la République et ces citoyens.
Avoir de bonnes aptitudes physiques, c'est indispensable quand on est policier .
J'ai beaucoup révisé pour réussir ma formation et être opérationnel sur le terrain. Tout au long de mon année de formation je me suis donné corps et âme pour réussir ma formation et pour être au top physiquement. Je voulais faire honneur à l'uniforme que j'allais porter.
J'ai fini cette année de formation avec une assez bonne moyenne générale. J'avais notamment réussi à avoir une moyenne de 14.97/20 en note théorique. Niveau sport, je me suis également énormément amélioré, je suis passé de quasiment 0 sport à beaucoup de sport. Je réussissais à courir 1h sans problème, alors qu'avant je tenais à peine 20m. Et bien sûr j'avais augmenter ma vitesse et mes performances en général. Je ne dis pas ça pour me faire mousser, pour qu'on me complimente. Je vous raconte ça pour vous montrer que quand on veut on peut. Et qu'on a rien sans rien.

Je me suis découvert une vrai passion pour ce métier. Moi qui n'aimais pas le sport, et qui n'aimais pas du tout réviser. La plupart du temps, je révisais environ 1h/1h30 par jour mes cours théoriques. Plusieurs fois, il m'est arrivé de m'entraîner au menottage. À la marche au pas, à la palpation de sécurité, et techniques d'interpellation, ... Le soir après les cours, seul ou avec des camarades.
Bref, l'année a été riche en apprentissage. Ça n'a pas toujours été facile, un an c'est long. Mais ça m'a été bénéfique.
La vie en collectivité n'est pas toujours simple mais j'ai rencontré de vrais amis.

La partie "préparation au concours de GPX" m'a été bien utile. Notamment pour découvrir les épreuves, m'entraîner aux épreuves sportives (TECR et PHM) et également faire des oraux blancs. Ce fût une année très instructive.
J'avais hâte d'être sur le terrain et quand c'est arrivé j'ai été assez déçu (dans un premier temps) car j'étais dans un petit commissariat ou il n'y avait pas beaucoup d'intervention. Mais en même temps j'étais très fier.

Très fier de porter cet uniforme, d'avoir réalisé mon rêve d'être policier et de me sentir utile, utile aux autres. De pouvoir faire respecter les lois, de protéger les citoyens et les valeurs de la République. De venir en aide au victime, de faire un métier qui me plaît.
Je me suis accoutumé à mon commissariat où les interventions était rares, mais j'ai pu apprendre d'autres choses comme l'esprit d'équipe, le contrôle routier, la législation sur les stupéfiants, présenter un GAV à un juge...

Maintenant j'ai changé de commissariat. Il y a plus d'intervention et ça me change. Je suis heureux. Et je suis fier et chanceux de pouvoir porter cet uniforme de policier et d'être ADS en police secours.

Alors oui, je suis policier et fier de l'être !
Peut importe si ça ne plaît pas à certain(e)s. Peu importe les critiques envers moi-même, mes collègues, mon métier. Peu importe si certain(e)s veulent faire le buzz en nous critiquant ou mettent tout les policiers dans la même case pour des actes isolés. Peu importe si certain(e)s nous haïssent pour ce que nous représentons. Peu importe si certain(e)s pensent que nous sommes des incapables, qui se tourne les pouces.
En fait : peu importe les critiques quand elles ne sont pas constructives et infondées ou illégitimes. Moi je sais pourquoi je fais ce métier : Pour faire respecter la loi, aider les gens, sauver des vies, pour ce bel uniforme que me rend fier.
Et je défends mes valeurs : L'intégrité, l'honnêteté, protéger, m'investir pour mon travail.

Je sais pourquoi je suis Policier. Je suis heureux d'être ADS et d'être en police secours.
J'ai réussi à avoir mon concours de GPX (Gardien de la Paix) et j'ai hâte de retourner en école pour devenir gardien de la paix !

Merci d'avoir lu ce très long Thread.
NB : Je précise que j'ai écris ce (très) long thread en mettant levé à 4h du matin... Et que je l'ai écris en plusieurs parties (entre 2 interventions) donc j'ai peut être zappé 2/3 trucs et j'ai sûrement fais beaucoup de répétitions.
NB #2 : J'ai notamment zappé :
- le fait qu'en ENP j'ai perdu environ 10kg (jen ai un repris quelques uns depuis, je l'avoue).
- Je continue le sport (même si maintenant c'est plutôt 3/4h par semaine).
- Mon objectif est d'être policier en PJ (dans quelques années).
"

- Merci à Alex17 pour ce partage d'expériences et de parcours professionnel -

Vous ne trouvez pas de réponses à vos interrogations? Vous souhaitez nous soumettre des questions supplémentaires?
Vous souhaitez appartenir à l'équipe d'uniformesdefrance.com?
Vous aussi, vous souhaitez participer, partagez et rédigez votre expérience, répondre à une interview?
Plusieurs solutions:

C'est à vous, à votre clavier!


retour_logo



RETOUR A L'ACCUEIL ACCES AU FORUM EQUIPES DU SITE TEMOIGNEZ, REDIGEZ

2021 © uniformesdefrance.com - Tous droits reserves.
copyright